Accueil

St-Viateur

Prêtres

Feuillet Paroissial

Activités et nouvelles

Curés de la paroisse Saint-Viateur

Ceci est un extrait sans images du livre du centenaire de la paroisse Saint-Viateur de Limoges. 


Les premiers déservants

À compter de 1855, le secteur qui recouvre Limoges dépendait du missionnaire de Cumberland (le premier, 1855 à 1858, fut l’abbé F. Michel, jeune prêtre originaire de France et qui étant vicaire à Buckingham est envoyé en résidence à Cumberland par Mgr Guigues avec mission d’organiser tout le pays. Il deviendra chanoine et sera curé à Buckingham de 1873 à 1901).

Plus tard, Limoges fit partie de la paroisse d’Embrun, dont le territoire avait été lui aussi sous la juridiction de l’abbé Michel. Mais en 1884, pendant l’été, une chapelle en bois, sans sacristie, longue de 36 pieds et large de 27 pieds, est construite à Limoges par le curé d’Embrun, monsieur Guillaume. À compter de décembre 1885, son successeur l’abbé A. Philion y fait mission tous les mois. La localité a nom de South Indian (un bureau de poste ouvre en 1883).

Notons qu’en septembre 1884, alors qu’il était encore curé de Saint-Albert, monsieur Philion avait également commencé à visiter le village naissant de Casselman dont il construisit la chapelle en 1885 avant d’être nommé à Embrun. En 1888, au mois de mars, l’abbé G. Talbot, curé de Casselman, est remplacé à Casselman par l’abbé J.L. Francoeur (1888-1892) et la mission de South Indian est rattachée à la paroisse de Casselman (Ste-Euphémie), qui vient pratiquement d’être créée (1886) ; c’Est le curé de Casselman qui s’occupera dorénavant de la mission.

L’abbé Rémi Prudhomme, curé de Sainte-Anne d’Ottawa, remplace M. Francoeur (décédé en 1923 à Casselman, où il s’était retiré) en septembre 1892. Il est suivie de l’abbé Alexandre Beausoleil en août 1893. Ces trois curés de Casselman ont eu des vicaires. On peut mentionner les noms suivants: Blondin (1891), Legendre (1892), Desjardins (Alphonse, 1892-1894), Major (1894). M. Beausoleil, décédé en 1931 à Ottawa, restera curé de Casselman jusqu’en septembre 1897.

Printemps 1893, la chapelle de la mission de South Indian, jugée trop petite, ne répond plus aux besoins d’une population qui augmente toujours et elle est remplacée activement au cours de la même année par un temple que bénit, le 16 novembre, Monseigneur Joseph-Thomas Duhamel, archevêque d’Ottawa. L’église est en bois et mesure environ 80 pieds par 35. Il n’y a pas de sacristie. On devra reconstruire en 1898, après l’incendie qui détruisit en 1897 tout le village. L’église fut alors reconstruite en bois et en brique.

*biographies dans le livre du centenaire
J.-Hercule TOUCHETTE, plus tard Mgr 1897-1901
L’abbé Augustin DESJARDINS 1901-1913
L’abbé Honoré LIMOGES 1913-1921
L’abbé Élias LAJOIE (desservant) 1914
L’abbé Eudore THÉRIAULT 1921-1923
L’abbé Ernest BÉCHARD (desservant) 1923
L’abbé Vital-Moïse PILON 1923-1929
L’abbé J. Elzéar RACAN 1929-1940
L’abbé J. Léo (Léonidas) CLÉMENT 1940-1948
L’abbé Alfred Boyer (chanoine) 1948-1953
L’abbé Jean-Charles MOUGEOT 1953-1956
L’abbé Réogène LACASSE 1956-1966
L’abbé Fernand CARRIÈRE 1966-1969
L’abbé Louis VERREAULT 1969-1970
Monseigneur Gaston TURCOTTE, p.h. 1970-1974
L’abbé Raymond FORTIER 1974-1978
Révérend Père Louis Germain LÉVESQUE, S.Ss.A. 1978-1986
L’abbé Luc RICARD 1986-1993
L’abbé Bronislav PUCHALA, M.Afr. 1993-2002
L’abbé Albert KAUMBALY 2002-2008
L’abbé Gilles TANGUAY 2008-2012
Père Edouard NTIYANKUNDIYE 2012-

 
M